20 août 2017 ~ 0 Commentaire

Oui, je suis féministe

Oui, je suis féministe.

Je ne pensais pas que cette phrase ferait grincer des dents beaucoup de mes amies. Peut-être parce que je n’en avais pas totalement mesuré la portée. Pour moi, un homme qui s’engage doit s’engager pour faire en sorte que les catégories de la population qui sont oppressées puissent avoir accès à l’égalité des droits. J’ai cette conception, peut-être trop simple et horizontale, mais qui correspond à mon engagement quotidien et permanent pour l’égalité.

Beaucoup d’amies m’ont alors dit : « Tu t’engages dans le féminisme, tu te dis féministe, donc tu confisques notre parole ». Au début, je dois l’avouer, je ne m’attendais pas à cette réaction car je ne l’avais pas du tout envisagée. Mais je la comprends pleinement : en effet, il est fréquent (sauf certaines heureuses exceptions) que la parole des hommes prenne le pas sur celle des femmes dans le débat public.

Cependant je pense fondamentalement que la solution ne réside pas dans la relégation de la parole d’une catégorie dominante pour laisser la place à la parole d’une catégorie dominée. Je trouve que cette logique relève toujours d’un fonctionnement ancien : le dominant, par son bon vouloir, laisserait la place au dominé. Au contraire, je suis convaincu que plus de personnes s’investissent dans une lutte, dans un combat, plu ceux-ci ont de chance d’aboutir de manière positive et effective.

Faire du féminisme un combat qui devrait être uniquement porté par des femmes me semble dommageable : même si les hommes ne peuvent ressentir l’oppression de la manière dont elle est vécue par les femmes, je suis certain que si les hommes s’engagent dans le féminisme, celui-ci n’aura que plus de chance de réussir et d’aboutir. Je rêve d’un monde où hommes et femmes pourraient unir leurs forces, sans que la parole des uns prenne le pas sur la parole des autres, afin que l’égalité entre les hommes et les femmes devienne effective. Je veux qu’il n’y ait plus d’inégalités de genre, qu’il n’y ait plus d’hommes payés plus que les femmes à poste égal, que les remarques sexistes et les comportements machistes ne soient plus que des actes marginaux et qu’ils ne soient plus répandus dans une société toute entière.

Le féminisme est un combat qui dépasse les clivages politiques, qui est au-delà des genres : plus nombreux nous seront pour porter haut l’étendard de l’égalité, plus celle-ci aboutira vite et sera indiscutable. Je rêve de ce monde. Il adviendra.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Ehmaintenant |
Homopoliticus |
eddieait |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jacquesguerinpourlaccpif
| Eluresponsable
| Philinsoumis